Le Sous-secrétaire Amendola : " Attaquer le ministre Guerini signifie attaquer la diplomatie italienne. Il est temps d'avoir une politique étrangère commune en Europe "

20 mars 2022

" Nous avons toujours été un partenaire fiable et ouvert à la négociation, c'est notre tradition ". Attaquer le ministre Guerini signifie attaquer la diplomatie italienne. La déclaration russe est une déclaration d'impuissance : attaquer Guerini ne montre pas la force, mais plutôt la faiblesse. Moscou brûle ainsi les ponts avec une tradition axée sur le dialogue, comme le montrent les noms italiens proposés pour un éventuel rôle de médiateur. Romano Prodi, par exemple, serait parfait ", a déclaré Vincenzo Amendola, Sous-secrétaire aux affaires européennes, dans une interview à La Stampa.

Amendola s'attend à ce que le Conseil européen de la semaine prochaine rattrape son retard en matière d'énergie, de politique étrangère et de sécurité. “ Assez de l'Europe des 27 politiques étrangères et des 27 jalousies internationales. Si nous voulons jouer un rôle, nous n'avons pas d'autre moyen que de pousser davantage l'intégration. Cette crise est un énorme signal d'alarme : le temps où nous pouvions nous enfermer dans nos frontières et nous contenter de commenter la guerre est terminé ".

Et à propos de l'entrée de l'Ukraine dans l'UE, " Nous devons intensifier le processus d'intégration qui se poursuit depuis des années. Nous avons donné un mandat à la Commission pour présenter une proposition, nous attendons maintenant des indications sur la voie à suivre ”.

ukraine
Retour au début du contenu