Amendola : maintenant il faut changer les politiques d'immigration de l'UE et poursuivre le projet de défense commune

31 mars 2022

" Pour la première fois, nous nous trouvons face à un front interne de migration massive entre les pays européens, et nous avons enfin eu le courage de sortir du tiroir la directive sur la protection temporaire des personnes déplacées. Cela ne doit pas rester un geste isolé. J'espère voir le début d'un changement significatif dans l'approche européenne ”. C'est ce qu'a déclaré Vincenzo Amendola, Sous-secrétaire aux Affaires Européennes, dans une interview accordée au journal Avvenire.

" Les règles relatives au droit d'asile –a-t-il expliqué – doivent s'inspirer de l'équité et de la légalité; et le règlement Dublin ne respecte pas cette première exigence. Il sera important, d'une part, de finaliser les négociations visant à modifier les politiques d'immigration de l'UE et, d'autre part, de procéder rapidement à des investissements dans la coopération dans les pays d'origine et de transit des flux migratoires, une nouveauté introduite lors des sommets européens également grâce à l'Italie ".

Amendola a ajouté : " Personne ne souhaite une course au réarmement, une expression trompeuse qui ne fait pas honneur aux choix faits au niveau européen. Après des décennies de retards, nous avons conçu, lors du dernier Conseil européen, un projet de politique étrangère et de défense commune. Il s'agit d'un changement de perspective lié à des investissements communs et à l'engagement dans des missions de maintien de la paix en dehors de l'Europe, que l'Italie ne peut manquer ".

Ukraine , droit d'asile , politiques d'immigration , règlement Dublin , défense commune
Retour au début du contenu