Sous-secrétaire Amendola : l'Europe unie construit la paix

9 mai 2022

" En 1950, le processus d'intégration européenne a commencé par la décision de mettre en commun la production de charbon et d'acier, grâce à l'idée d'un homme politique éclairé comme le ministre français des affaires étrangères Robert Schuman. Aujourd'hui, de manière tout aussi réaliste, l'UE est appelée à faire un saut qualitatif décisif : adopter une politique énergétique, étrangère et de défense commune. Seule l'unité de l'UE, en ce moment historique, peut nous protéger de l'abîme de la prochaine guerre.  Ce n'est qu'unie que l'Europe pourra être un bâtisseur de paix. L'Europe doit changer pour faire face aux défis du nouveau monde qui progresse sous nos yeux ". C'est ce qu'a déclaré le Sous-secrétaire aux affaires européennes, Vincenzo Amendola, lors de la session finale de la Conference sur l’Avenir de l’Europe à Strasbourg, à l'occasion de la 72e Journée de l'Europe.

Amendola a ensuite ajouté : " Je veux me rappeler, à cette occasion, des mots qui sonnent aujourd'hui comme prophétiques et qui appartiennent à David Sassoli. Dans son discours inaugural en tant que président du Parlement européen en 2019, Sassoli a lancé un avertissement. ' Nous devons retrouver l'esprit de Ventotene – a-t-il dit – et l'élan pionnier des Pères fondateurs, qui ont su mettre de côté les hostilités de la guerre, mettre fin aux échecs du nationalisme en nous donnant un projet capable de conjuguer paix, démocratie, droits, développement et égalité '. Son héritage est toujours valable et plus pertinent que jamais. Nous sommes maintenant appelés à franchir la prochaine étape vers une Union européenne capable de s'affirmer comme un acteur international ".

Conférence sur l'avenir de l'Europe
Retour au début du contenu