Sous-secrétaire Amendola, " La Conférence sur l'avenir de l'Europe ouvre l'agenda des réformes, l'Italie relèvera le défi "

15 juin 2022

La Conférence sur l'avenir de l'Europe " a été un voyage d'un an, né de la nécessité de se tourner vers un avenir pour notre continent, pour notre Union, face à tant de défis qui sont ceux de la transition vers une économie durable pour l'impact climatique et de la transition numérique pour la transformation du monde du travail, de la consommation, de la citoyenneté : ces deux grandes " révolutions " ont besoin d'un protagoniste, à savoir la démocratie libérale, qui est la condition à leur base ". C'est ce qu'a déclaré le Sous-secrétaire aux affaires européennes, Vincenzo Amendola, lors des États généraux de la Conférence sur l'avenir de l'Europe qui se sont tenus ce matin au Palazzo Brancaccio, à Rome.

Les États généraux ont été organisés par le Département des politiques européennes, en collaboration avec le Ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale, afin d'illustrer les résultats de la Conférence, qui s'est achevée le 9 mai par la remise du Rapport final aux présidents de la Commission, du Parlement et du Conseil. Mais aussi pour écouter les protagonistes des initiatives italiennes promues au cours de ces mois, qui se sont concrétisées dans les nombreuses idées et propositions présentées pour la Conférence.

" Les 49 recommandations issues des travaux de la Conférence sur l'avenir de l'Europe constituent une contribution nécessaire et sont examinées avec attention par ceux qui, comme nous, veulent ouvrir le chantier des réformes ", a expliqué aujourd'hui le Sous-secrétaire. L'UE " doit se montrer à la hauteur d'un rôle difficile et faire en sorte que sa protection des citoyens et son développement correspondent à leurs besoins ". Les recommandations " sont un patrimoine auquel l'Italie a participé et notre Pays est en tête pour le nombre de contributions insérées dans la plateforme numérique multilingue qui a rendu l'agora européenne ouverte aux idées et propositions de tous les citoyens pour construire une démocratie participative ".

" La Conférence sur l'avenir de l'Europe ", a conclu M. Amendola, “ nous donne l'élan nécessaire pour construire une nouvelle Europe, solide et unie. Il est temps d'ouvrir le chantier de la réforme des traités. Et l'Italie sera à la hauteur du défi ".

Conférence sur l'avenir de l'Europe
Retour au début du contenu