Amendola : les jeunes demandent une Europe plus forte, nous devons les écouter

11 avril 2022

" Les jeunes citoyens européens demandent une Europe plus forte, à la hauteur de l'évolution du monde. Nous devons les écouter. Partir des demandes et des ambitions de la Conférence sur l'avenir de l'Europe et s'ouvrir à la réforme des Traités ", écrit sur Twitter le Sous-secrétaire aux Politiques et aux Affaires Européennes, Vincenzo Amendola, qui est intervenu aujourd'hui à l'assemblée organisée dans la Sala Protomoteca du Campidoglio, à laquelle ont participé en grand nombre les élèves des lycées romains.

L'événement, promu par le Département des Politiques Européennes et par Roma Capitale un peu plus d'un mois avant le rendez-vous final de la Conférence sur l'avenir de l'Europe prévue le 9 mai 2022, a été l'occasion de recueillir les propositions et les questions des 150 lycéens et étudiants présents dans la salle. Outre le Sous-secrétaire Amendola, le Maire de Rome, Roberto Gualtieri, et le Sous-secrétaire au Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, Benedetto Della Vedova, ont répondu aux questions.

" Rome est au cœur de la reconstruction européenne et constitue l'étape la plus symbolique, car c'est d'ici que part le message vers l'assemblée finale du 9 mai ", a déclaré Amendola. " Ce sont les choix d'aujourd'hui que nous débattons et qui doivent être débattus au sein de la Conférence sur l'avenir de l'Europe. Je pense tout d'abord à la bataille pour le salut de la planète, pour la neutralité climatique. Aujourd'hui, l'avenir de l'Europe réside dans le défi de l'utilisation des armes et de la guerre contre les droits des peuples, dans une Union qui inclue la santé, la politique fiscale, l'énergie, la gouvernance économique, mais avant tout la paix et la coexistence libre et démocratique des peoples ".

" David Sassoli a déclaré que l'UE n'est pas un accident de l'histoire mais la manière dont les peuples répondent aux besoins de paix, de solidarité et d'union dans un contexte mondial de plus en plus compétitif, et nous devons défendre notre carte d'identité : liberté, démocratie, participation."

Conférence sur l'avenir de l'Europe
Retour au début du contenu